ESPACE MEMBRE
      Mot de passe perdu  


Le Crocodile n°60 | Septembre 2020

ÉDITORIAL


Éditorial

Gilles LANDRIVON (promotion 1979)


Annuntio vobis gaudium magnum : habemus Crocodilum novum !

« Je vous annonce une grande joie : nous avons un nouveau Crocodile !». Cette déclaration joyeuse, dont la formule n’est pas sans évoquer l’élection d’un nouveau pontife - troublante similitude, il suffit de remplacer Crocodilum novum par Papam -, a retenti du local de l’AGIL, au sous-sol de la colline du pavillon S, qui, reconnaissons-le, est moins aéré et plus sobre que la loggia centrale de la basilique St Pierre de Rome.

Martial, notre Président de la République (Martial, c’est l’air de circonstance, pas le prénom), ne nous avait-il pas laissé entendre qu’après la crise du Covid il faudrait nous réinventer ?

Et bien c’est fait. Le Croco nouveau est arrivé. C’est un spécial Covid, qu’avec beaucoup de finesse et d’à-propos nous avons intitulé CroCovid. Quelle meilleure tribune que notre Croco pour évoquer cette crise sanitaire exceptionnelle et témoigner de l’engagement de notre communauté de soignants ? Ce fut de plus l’occasion et le plaisir d’accueillir dans nos pages de nouveaux contributeurs et d’y sentir souffler un salutaire vent frais.

Ainsi, à côté de quelques vieux routards de presque avant la Chloroquine, des plumes nouvelles de canards, de canes et de canetons sont venues rembourrer le matelas du Croco. Il en avait bien besoin, nous le rappelions en mars dernier dans un ardent plaidoyer qui avait frappé, jusqu’à émouvoir, les esprits les plus endurcis. Pour filer la métaphore, toutes les bonnes volontés littéraires sont attendues pour venir ici y faire leur nid.

Merci à nos sœurs en internat de nous avoir rejoints pour ce numéro, vous y êtes majoritaires ; bienvenue à la nouvelle génération d’internes, celle du troisième millénaire, vous êtes les plus nombreux. Merci, Amina, pour votre récit sous Covid de clinicienne, de femme enceinte, de parturiente et de jeune maman, et tous nos vœux au petit bébé masqué, ce numéro du Croco lui est dédié.

Ce Covid nous a rassemblés. D’autres thèmes, d’autres événements seront fédérateurs. C’est ainsi que nous continuerons à faire vivre le Croco, et place aux jeunes et aux femmes !


 

Source de l'article dans sa version imprimée :
LANDRIVON Gilles. Editorial. Le Crocodile. Septembre 2020;(60):5

 

Ajouter un Commentaire

Go to top